News Detail

06.01.2019 Conduite du changement

Facteur clé du succès?


La conduite du changement (parfois appelée accompagnement du changement) vise à faciliter l'acceptation des changements induits par la mise en oeuvre d'un nouveau projet et à réduire les facteurs de rejet.
Le terme de conduite du changement ayant parfois une connotation péjorative, peut être avantageusement remplacé par le terme « pilotage de l'innovation ».

L'entreprise se situe dans un environnement évoluant très rapidement, elle doit donc se transformer, innover, pour être en position de compétitivité. Les projets informatiques sont par nature au coeur de l'innovation de l'entreprise et provoquent lors de leur mise en oeuvre une rupture des processus métier et une modification des pratiques des utilisateurs. Le facteur humain représente ainsi la principale cause d'échec de ce type de projets.

Dans le meilleur des cas, la gestion du « change management » commence bien avant l'introduction du nouveau logiciel et est coordonnée par une équipe de projet qui agit de manière concertée.
Des études de cas et les rapports d'expérience d'une analyse ont révélé 10 catégories de raisons qui peuvent conduire à l'échec de l'introduction d'un nouveau logiciel.



  1. Les objectifs stratégiques du projet ne sont pas clairement définis. Ni les objectifs, ni les attentes et les résultats n'ont été clairement définis.




  2. La direction ne soutient pas le système. Les cadres responsables ne voient pas les grands changements liés à la mise en œuvre et / ou ne participent pas activement au projet de mise en œuvre.




  3. La direction du projet sous-estime la portée, la taille et la complexité du projet:
    Des horaires peu réalistes sont développés et des attentes utopiques sont communiquées. Il n'y a pas de rapprochement entre les exigences de l'entreprise et le système sélectionné. Les entreprises ont tendance à mapper les processus existants redondants ou sans valeur ajoutée dans le système ERP.




  4. L'ensemble du personnel ne soutient pas les changements. Les employés manifestent une tendance naturelle à s'en tenir au statu quo et ne voient aucun besoin de changement. Les employés craignent que le nouveau système ne vienne compliquer leur travail, réduire leur importance ou même mettre leur poste en danger.




  5. La sélection de l'équipe de projet n'est pas la bonne, les membres ne sont pas suffisamment qualifiés.




  6. Des mesures de formation mal conçues et / ou insuffisantes empêchent les utilisateurs d’utiliser le système de manière correcte.




  7. Il n'y a pas de données de haute qualité. Des données inexactes signifient que la confiance dans le système est perdue. Les employés ignorent le nouveau système et continuent à utiliser leurs anciens systèmes.




  8. Après les changements de processus et d'organisation, les indicateurs de performance clés ne sont pas ajustés pour garantir que les comportements souhaités sont systématiquement respectés.



  9. L'implication de nombreux sites dans les travaux du projet n'est pas résolue de manière adéquate.




  10. Les difficultés techniques entraînent des problèmes de mise en œuvre. Cela peut inclure des erreurs logicielles, des problèmes d'interface avec d'autres systèmes ou des problèmes de "hardware".





Sources: 
* Umble et al. (2003)
Change Management als strategischer Erfolgsfaktor bei ERP-Implementierungsprojekten, Oliver Kohnke
www-1v75.rz.uni-mannheim.de/Publikationen/MA%20Beitraege/05-01/2005-01_Beitrag02_Kohnke.pdf
www.smapone.com/blog/it-innovationsmanagement/details/change-management-in-der-it-widerstaende-erfolgreich-ueberwinden/

Images: Pixabay





Gestion du changement

Conduite du changement